La nature à l’état pur

Parcourir la Planèze de Saint-Flour, c’est ressentir la force tranquille de ce géant qu’est le volcan Cantal.
Des volcans et des hommes
Ce vaste volcan Cantal, le plus grand d’Europe, a engendré, il y a plus de 5 millions d’années cette coulée de lave, donnant ainsi naissance sur son flanc Est à ce plateau volcanique qu’est la Planèze.
Cette haute terre sauvage est incontestablement une invitation à l’exploration. Sur quelques dizaines de kilomètres, les ambiances s’enchaînent et vous entraînent dans un véritable voyage.

A pied du Plomb du Cantal (alt. 1 855 m), point culminant du département, c’est l’univers de la Haute Planèze.
L’ambiance est montagnarde : pâtures d’estives où paissent les troupeaux de races Aubrac et Salers, landes où moutonnent les affleurements de basalte, petits ruisseaux à l’eau vive…
L’habitat y est rare : seuls quelques burons, à l’allure trapue et rustique ponctuent le paysage.

Puis, vient le monde des forêts : forêts sombres de résineux (forêt du Ché), hêtraies à l’ambiance mythique (Bois des Fraux), bosquets aériens de bouleaux blancs…
De modestes hameaux campés autour de leur fontaine et four à pain se blottissent alors dans les douces ondulations du plateau.

Puis la Planèze s’ouvre petit à petit. Mosaïque de parcelles délimitées par des petits murets de pierres sèches et des haies où règne l’arbre typique : le frêne.
C’est l’espace où cette riche terre volcanique autorise les cultures : céréales, lentilles blondes.
Ici, les habitats plus imposants forment de gros bourgs tels Coltines, Ussel, Valuéjols…

Enfin, cette vaste étendue trouve son terme. Alors, la coulée de lave offre à la vue son front et dévoile ses imposantes orgues basaltiques. La ville de Saint-Flour trône fièrement sur cet ultime éperon volcanique.

Un paradis écologique
Sur la Planèze, la Nature est reine ; un caractère naturel exceptionnel couronné par le label Natura 2000, reconnaissance européenne de la valeur d’espaces rares et menacées.
Ici et là, freinée dans sa course par des cuvettes d’origine glaciaire, l’eau se fait plus paresseuse. S’installent alors les zones humides de la Planèze, appelées narses ou sagnes (Lascols, Nouvialle), véritables refuges pour les oiseaux et les espèces végétales.
Le site du Col de Prat de Bouc (alt. 1 396 m), sur le versant sud-est du volcan cantalien, est un site majeur pour la migration ornithologique.
Et en tous lieux sur la Planèze, dans le ciel d’azur, vous observerez le vol planant et majestueux du milan royal, rapace emblématique de cette terre.